Le temps des étoiles

Le temps des étoiles
(Homage à Prévert)

Il y a mille ans,
Pas si longtemps,
Deux enfants se sont trouvés
Curieusement, dans le noir,
Gardés des égards,
À peindre des étoiles.

La lampe s’est allumée,
Les ailes coupées,
Écœurés,
Le garçon prit son chemin,
La fille, égarée
Sous une pluie d’étoiles brisées.

Dans une maison grise,
Sous un ciel de pierre,
Un enfant aux yeux brilliants
Regarde sa maman
Et attend, patiemment, sans décret,
Que se rallume son étoile préferée.